LA FAQ LA FAQ_mobile

LA FAQ

  • Je souhaite faire appel à un ostéopathe pour mes problèmes de dos. Puis-je bénéficier d'un remboursement par ma mutuelle ?

    La santé ce n'est pas seulement les séjours à l'hôpital ou les visites chez le médecin. C'est aussi prendre soin de soi tout au long de l'année.
    Les considérant comme de véritables soins préventifs ou curatifs, la mutuelle LMP passe le pas et rembourse ces soins et services qui nous font du bien. Les formules LMP + offrent la prise en charge de médecines douces, de cures et de consultations diététiques ainsi qu'un ensemble de services qui facilitent la vie et participent au bien-être de chacun.

  • Pour vous permettre une prise en charge adaptée à des besoins particuliers et de meilleurs remboursements de certaines dépenses, la mutuelle vous propose des modules complémentaires renforts sur nos formules Confort ou Confort +. Ces renforts s’appliquent aux dépassements d’honoraires et hospitalisation, aux produits optiques et auditifs, aux soins dentaires ou à la prévention.
    Nos conseillers mutualistes vous renseignent au 01 39 24 60 00.

  • J'ai besoin d'effectuer un séjour dans un établissement thermal. Quelles sont les nouvelles modalités de remboursement de la cure thermale ?

    Merci de nous adresser une demande de devis et une réponse vous sera adressé dans les 48h. La prise en charge de la mutuelle se  fait selon le contrat souscrit auprès de notre organisme.

  • Avec le Chèque emploi service universel, les démarches déclaratives sont simplifiées et l'utilisateur bénéficie des avantages fiscaux liés à l'emploi d'une aide à domicile (avantage fiscal de 50% des dépenses engagées dans la limite d'un plafond annuel). En utilisant le Césu, vous bénéficiez soit d'un crédit d'impôt, soit d'une réduction fiscale.

    Qui est concerné par le crédit d'impôt ?

    Vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt si vous exercez une activité professionnelle (ou êtes demandeur d'emploi (3 mois au moins au cours de l'année). Attention. Si vous êtes marié(e) ou avez conclu un PACS, vous devez tous les deux satisfaire à l'une ou l'autre condition.
    Ce crédit d'impôt est imputé sur l'impôt sur le revenu. S'il est supérieur à l'impôt dû, l'excédent vous est restitué.
    Par exemple, vous bénéficiez d'un crédit d'impôt de 1 500 € :
    - Si vous n'êtes pas imposable le Trésor public vous restituera 1 500 €.
    - Si vous êtes redevable d'un impôt de 500 €, vous recevrez du Trésor public un chèque de la différence, soit 1 000 €.

    Qui est concerné par la réduction fiscale ?

    Vous ne remplissez pas les conditions pour bénéficier du crédit d'impôt et vous êtes imposable ? Vous bénéficiez de la réduction fiscale.

    Ainsi par exemple, vous êtes retraité(e) - ou seul(e) votre conjoint(e) travaille - et vous bénéficiez d'une réduction fiscale de 1 500 €. Si vous êtes redevable d'un impôt de 500 €, vous n'aurez pas d'impôt à payer, en revanche l'excédent de 1 000 € ne vous sera pas restitué par le Trésor public.

    En savoir plus

    Source : Urssaf

  • La mutuelle LMP prend en charge les soins remboursés par la Sécurité sociale. Dans le cas où vous vous faites soigner hors de France, renseignez-vous au préalable auprès de votre Caisse d’Assurance maladie qui vous communiquera les conditions de remboursement de soins avec le pays concerné. Si l’avis est favorable, la mutuelle LMP prendra en charge le complément sur la base de la formule à laquelle vous avez souscrit.

  • En tant qu'assuré du régime général, vous continuez à être remboursé de vos frais de consultations, d'analyses, de médicaments, d'hospitalisation ou de transports médicaux. Les modalités de remboursement demeurent identiques pour les personnes en affection de longue durée (ALD) ou les titulaires d'une pension de reversion (personnes bénéficiant d'une partie de la pension de leur conjoint décédé).

    Et les cotisations sociales ?

    Vous ne cotisez plus en tant que salarié ou travailleur, mais vous devez vous acquitter
    de la CSG et de la CRDS à hauteur de 6,6 et de 0,5 % du montant brut
    de votre pension (retraite de base + retraite complémentaire). De plus, votre
    retraite complémentaire est assujettie à 1 % de cotisation d’Assurance maladie.
    Les faibles revenus peuvent être exonérés.

    CSG : Contribution sociale généralisée
    CRDS : Contribution au remboursement de la dette sociale