Violences conjugales, des moyens de lutte supplémentaire

Violences conjugales, des moyens de lutte supplémentaire

20.09.2017

En 2016 en France, 123 femmes ont trouvé la mort à l’ issue de violences données par leur compagnon et plus d’une vingtaine d’enfants ont succombé aux violences domestiques. Le chiffre représente 80 % des victimes de violences et reste stable par rapport à 2015. Le motif de l’ agression est souvent le refus de la séparation.

Dans 37 % des cas, les auteurs des violences sont connus de la police. Pour les associations de lutte contre les violences faites aux femmes, c’est un constat dramatique. Depuis 15 ans, l’État a mis en place plusieurs plans de lutte contre ces violences avec, notamment, un numéro de téléphone d’alerte : 3919.

Le ministère de l’intérieur a annoncé qu’il prévoit de doubler les financements d’ici 2019 afin de créer 350 places d’hébergement supplémentaires et de former des policiers ou des infirmières.