le mal du voyage

Cinétose, le mal du voyage

06.07.2022

Malaise, sueurs froides, vertiges, nausées, vomissements… Pour certains passagers, la route des vacances se transforme en une épreuve interminable. En cause : le mal des transports, également appelé cinétose.

 

Face au mal des transports, l’inégalité est reine : tandis que certains peuvent consulter une carte, regarder une vidéo ou lire un magazine, d’autres ressentent rapidement des vertiges et des nausées. Quel que soit le moyen de transport (voiture, bus, bateau, avion, train), la cinétose touche plus particulièrement les enfants, mais les adultes concernés sont également nombreux.

Ce phénomène s’explique par un conflit entre des informations contradictoires fournies, d’une part, par les yeux (perception d’un déplacement), d’autre part, par l’oreille interne (responsable de l’équilibre) et, enfin, par des capteurs de la peau et des muscles (détection d’un mouvement).


Le cerveau répond de manière inadaptée, perdu par la perception simultanée que nous sommes en mouvement tout en étant assis, à l’arrêt. S’ensuit un ralentissement de la digestion, un malaise ou même des vomissements. Quelques minutes suffisent à certains pour retrouver un état normal une fois sorti de voiture ou de bateau, mais plusieurs heures sont nécessaires à d’autres pour ne plus éprouver de malaise. Si des médicaments, comme certains antihistaminiques, permettent d’atténuer les symptômes, quelques précautions permettent de mieux vivre la route des vacances.
 

Les parades existent !

• éviter de lire ou de regarder une vidéo sur un smartphone ou une tablette

• préférer regarder le paysage, écouter la radio, chanter ou encore dormir !

• aérer l’habitacle régulièrement

• respirer quelques huiles essentielles de citron, menthe ou gingembre...
 

Bon vent et bonne mer !

https://www.mutuellelmp.fr/particuliers/offre-bienvenue-nouvelle%20formule

 

https://www.mutuellelmp.fr/Offre-de-bienvenue-professionnels