Dyscalculie : quand 2 + 2 font 5

Dyscalculie : quand 2 + 2 font 5

20.11.2020

La dyscalculie désigne un trouble de l’apprentissage des nombres et du calcul. Synonyme de difficultés dans la vie quotidienne et le parcours scolaire, elle peut cependant faire l’objet d’une rééducation et d’un accompagnement pour apprendre à maîtriser les comptes.

5 % des enfants et 3 % des adultes en France sont concernés.

Loin d’être anecdotique dans la population enfantine et adulte, la dyscalculie affecte la sphère de la numératie. Une personne touchée par ce trouble rencontre des difficultés à reconnaître et écrire les chiffres et les nombres, à réaliser des calculs simples, à mémoriser les tables de multiplication, à mesurer ou à comparer des quantités. Si la scolarité en est perturbée, la vie quotidienne de l’adulte l’est également : il peut être compliqué de faire des achats, de lire l’heure, de réaliser une recette de cuisine ou encore de gérer son budget.

COMPTER AU QUOTIDIEN

Le diagnostic nécessite des bilans croisés neurologique, neuropsychologique, psychomoteur et orthophoniste. Une rééducation personnalisée permet d’atténuer
les symptômes. Des aménagements domestiques et scolaires (notamment la présence d’un auxiliaire de vie scolaire), ainsi que des exercices ludiques quotidiens
permettent d’accompagner les enfants et adultes dyscalculiques.